Tai Chi Chuan 

Le Tai Chi Chuan en tant qu’art martial interne insiste sur le développement d’une force souple et dynamique (appelée jing) par opposition à la force physique pure. Il porte une attention particulière à l’enracinement : l’énergie doit partir de la Terre. Cette pratique implique un travail sur l’énergie interne et non sur la force externe musculaire. C’est pourquoi, l’entraînement du Tai Chi Chuan est tout d’abord exécuté lentement pour sentir les mouvements de l’énergie vitale (Qi) en vue d’exercices d’alchimie interne plus approfondis. Le centre de gravité et la respiration doivent être abaissés au niveau de l’abdomen (dantien). Le Tai Chi Chuan se pratique généralement à mains nues mais il existe des formes avec éventail, poignard, épée, bâton ou sabre que le pratiquant pourra apprendre après quelques années d’expérience.

La plupart des clubs décrivent ainsi le Tai Chi Chuan : ils présentent l’image des personnes faisant ces mouvements fluides à l’aube en Chine ou au Japon. Ils font cela pour une raison fort simple : certains médecins se sont rendus compte des bienfaits de cette pratique qui effectuée à une vitesse minime est utile aux personnes âgées or cette technique a trois rythmes soit 

1. un rythme lent qui aide à apprendre les mouvements et représente la gymnastique 

2. un rythme moyen qui fait « couler » l’énergie 

3. un rythme « martial ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s